Si les chiffres du Bilan social de la Défense sont justes, le recrutement féminin des armées aurait fortement augmenté en 2017

En raison de la confidentialité qu’exige leur nouvelle affectation, on ne sait que très peu de choses de ces quatre jeunes femmes qui viennent d’effectuer leur première patrouille à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins [SNLE] « Le Vigilant ». Si ce n’est que l’une a occupé la fonction de médecin de bord, que deux sont des spécialistes « énergie nucléaire » et que la dernière a été chef de quart pendant cette mission inédite pour la Marine nationale. Car, en effet, jamais des femmes n’avaient été jusqu’à présent été autorisées à embarquer à bord d’un sous-marin.