Qu’est-ce que la « génération Windrush », qui a causé la démission de la ministre de l’intérieur britannique ?

Son exposition politique lui aura été fatale. Amber Rudd, la secrétaire d’Etat à l’intérieur britannique, a dû démissionner de son poste, dimanche 29 avril, pour avoir menti devant une commission d’enquête parlementaire. Elle y avait certifié n’avoir « aucun objectif chiffré » concernant les mesures de renvoi des immigrés. Une affirmation démentie le 27 avril dans une note confidentielle envoyée à la ministre, où les services d’immigration expliquaient s’être « fixé un objectif de 12 800 expulsions en 2017-2018 ».

Ces révélations sont le dernier rebondissement de l’affaire de la « génération Windrush », un fiasco plus général concernant la stratégie des services d’immigration, dévoilé par le journal britannique The Guardian en fin d’année 2017. Parmi les individus touchés par cette politique, on compte de nombreux immigrants caribéens : la « génération Windrush ».