Blog entry by Xavier Boute

Anyone in the world

Article de la Tribune

Le Délégué général pour l'armemennt n'a pas eu le mandat pour transformer le statut de la DGA en EPIC

Le Délégué général pour l'armemennt n'a pas eu le mandat pour transformer le statut de la DGA en EPIC (Crédits : Reuters)Michel Cabirol  |  17/09/2014, 18:26  -  212  mots

Le Délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon a annoncé aux syndicats que la DGA garderait son statut et ne se transformerait pas en EPIC.

C'est abandonné. Le ministère de la Défense avait envisagé d'inscrire la direction générale de l'armement (DGA) sur la liste des opérateurs habilités à percevoir et dépenser des crédits Programme d'Investissement d'Avenir (PIA). Cette solution a finalement été abandonnée, explique-t-on de sources concordantes à La Tribune. C'est ce qu'a annoncé ce mercredi le Délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon aux organisations syndicales lors d'une rencontre.

En outre, Laurent-Collet-Billon a rappelé aux syndicats qu'il n'avait pas été mandaté pour changer le statut de la DGA, qui aurait pu devenir selon certaines pistes explorées un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), comme l'avait dévoilé Les Echos. Le débat est donc terminé.

Un projet pour compenser les recettes exceptionnelles en 2015

Le projet d'inscrire la DGA sur la liste des opérateurs habilités à percevoir et dépenser des crédits PIA aurait pu permettre au ministère de la Défense de trouver une solution pour pallier l'absence de 2,1 milliards d'euros de recettes exceptionnelles en 2015 provenant de la vente des fréquences. Raté. Les industriels et les militaires devront donc se raccrocher à la promesse de François Hollande de maintenir le budget de la défense à 31,4 milliards en 2015... A suivre.

 

 

  
RSS